Passer au contenu principal

Hé ! Des évaluations gratuites sont disponibles pour les plans Standard et Essentiels. Commencez gratuitement dès aujourd'hui.

Comment identifier les fake news sur les réseaux sociaux

Évaluez les motifs des publications en ligne et apprenez à distinguer le faux contenu des vraies informations.

Après avoir étudié le partage d’actualités sur les réseaux sociaux au Royaume-Uni, les chercheurs Andrew Chadwick et Cristian Vaccari affirment que « dans le contexte des médias actuels, les gens sont plus susceptibles de rencontrer quotidiennement des informations fausses et trompeuses ». La différence entre les actualités fiables et non fiables sur les forums publics est devenue un sujet récurrent et fréquemment abordé au cours des dernières années.

Aujourd’hui, les réseaux sociaux font presque inévitablement partie de notre société, mais peuvent-ils être une source d’information fiable ? Pas toujours. Voici quelques moyens de différencier les mauvaises informations de la désinformation sur les réseaux sociaux, d’identifier les « fake news » ou infox et de s’informer de manière fiable.

Mauvaises informations et désinformation

Lorsque l’on examine ce qui constitue une « fake news » ou « infox » et comment elle est partagée sur les réseaux sociaux, il existe deux types de fausses informations à connaître : les mauvaises informations et la désinformation. Les chercheurs de l’Université de l’Indiana ont constaté que ces deux types d’informations sont souvent viraux parce que « la surcharge d’informations et l’attention limitée des utilisateurs limitent la capacité des réseaux sociaux à différencier les informations sur la base de leur qualité ».

Étant donné la nature publique des plates-formes de réseaux sociaux, n’importe quelle personne, y compris les médias, peut publier quoi que ce soit sans être responsable de vérifier la véracité des faits présentés. Il revient aux utilisateurs de faire la différence entre les mauvaises informations et la désinformation sur leurs pages de réseaux sociaux.

Mauvaises informations

Ce qui différencie les mauvaises informations de la désinformation, c’est l’intention de la personne ou du média qui les relaie. Dans l’étude précédemment citée de l’Université de l’Indiana, les mauvaises informations sont classées comme du « contenu faux ou trompeur, y compris les canulars, les théories du complot, les rapports falsifiés, les titres racoleurs et même la satire ». Les mauvaises informations ne sont pas destinées à tromper de manière délibérée. Elles visent plutôt à façonner ou à modifier l’opinion publique sur un sujet donné.

Désinformation

La désinformation peut être diffusée en suivant plusieurs tactiques utilisées pour répandre de mauvaises informations : canulars, pièges à clic et faux rapports. La désinformation est créée dans le but de tromper. L’étude de Chadwick et Vaccari a révélé que 24,8 % de leurs participants avaient partagé une nouvelle même s’ils pensaient qu’elle était fausse ou qu’ils savaient que la nouvelle était exagérée.

Il existe diverses raisons pour lesquelles les comptes de réseaux sociaux des particuliers et même les comptes des entreprises peuvent diffuser de la désinformation. Ils peuvent vouloir améliorer l’efficacité de leur marketing sur les réseaux sociaux, augmenter leur trafic en ligne, obtenir plus d’abonnés sur leur page ou pour leur entreprise, provoquer une réponse émotionnelle ou de créer une distraction.

La désinformation peut être dangereuse sur les réseaux sociaux, car comme mentionné précédemment, la quantité d’informations à laquelle nous sommes confrontés et la durée d’attention des lecteurs leur permettent d’être diffusées sans être vérifiées.

Soyez authentique

Pour être plus averti face aux médias et être en mesure d’identifier les fake news, il existe plusieurs questions que vous pouvez vous poser. Ces questions varient en fonction du type de compte que vous suivez.

Les comptes personnels

Si vous suivez un compte personnel et que vous vous interrogez sur la fiabilité des actualités partagées sur ce compte, il est important de se poser des questions et de faire des recherches. Les algorithmes des plates-formes de réseaux sociaux sont conçus pour optimiser la rétention et l’engagement des utilisateurs et ne traquent pas les mauvaises informations ou la désinformation. Voici quelques questions qui peuvent vous aider à identifier les fake news en ligne :

  • Le compte qui a partagé cette publication l’a-t-il fait dans un intérêt personnel ou professionnel ?
  • Sur quel aspect le contenu centre-t-il votre attention ?
  • Ces informations semblent-elles raisonnables ?
  • S’agit-il d’un compte réputé ou qui cite des sources réputées ?
  • Pourquoi cette publication est-elle importante pour le compte qui l’a partagée ?

Comptes d’entreprise ou professionnels

Les comptes d’entreprise ou professionnels sont avant tout centrés sur les audiences. Idéalement, les pages de réseaux sociaux des entreprises doivent fournir des informations sur leurs objectifs et valeurs. Elles doivent intéresser des clients actuels ou potentiels et ne pas les rebuter. En plus des questions que vous vous poseriez s’il s’agissait d’un compte personnel, vous devez également vous poser les questions suivantes  :

  • Comment ce compte sert-il mon audience ?
  • Risque-t-il d’exclure quelqu’un sur mon marché principal ?
  • Comment ce compte affecte-t-il la réputation ou les valeurs de mon entreprise ?
  • Est-il opportun ou pertinent pour ma clientèle ?

Publier de fausses informations ou des fake news sur un compte d’entreprise ou professionnel peut avoir de graves conséquences, pensez donc à vérifier vos informations en faisant preuve de prudence avant de publier du contenu.

Le pouvoir des réseaux sociaux

La lutte contre les fake news sur les réseaux sociaux consiste à comprendre les objectifs des autres utilisateurs et de la plate-forme elle-même. Les plates-formes de réseaux sociaux gagnent de l’argent en vendant les données de leurs utilisateurs à des agences de publicité, c’est pourquoi vous verrez souvent des annonces adaptées à vos centres d’intérêt ou à votre historique de recherche.

Il est important de le savoir pour mieux comprendre comment elles fonctionnent. En tant qu’individu, savoir que les actualités qui apparaissent sur votre fil sont filtrées en fonction des données collectées à votre sujet peut vous aider à être plus conscient de vos propres préjugés. Si vous représentez une entreprise qui utilise les réseaux sociaux comme plate-forme marketing, il est important que vos publications restent cohérentes par rapport à votre image de marque et de partager des articles qui établissent des relations avec vos clients, qui sont en accord avec vos valeurs ou qui proposent du contenu original.

Les fake news sur les réseaux sociaux sont peut-être inévitables, mais vous pouvez éviter qu’elles se propagent en réfléchissant de manière critique. Restez curieux face à ce que vous lisez sur votre fil d’actualité, comprenez comment les plates-formes de réseaux sociaux organisent ce que vous voyez et pensez à faire vos propres recherches si besoin. Les réseaux sociaux sont un outil puissant, tant pour les entreprises que pour les particuliers, dans la mesure où ils sont abordés de manière appropriée.

Partagez cet article