Passer au contenu principal

Hé ! Des évaluations gratuites sont disponibles pour les plans Standard et Essentiels. Commencez gratuitement dès aujourd'hui.

Le pouvoir de la personnalisation : comment humaniser les efforts investis dans vos e‑mails

Dans notre dernière édition, nous avons vu en détail la segmentation et l'automatisation. Il est maintenant temps de nous pencher sur la personnalisation.

Hero image for The Power of Personalization — How to Humanize your Email Efforts

"Dans le marketing par e-mail, la segmentation, l'automatisation marketing et la personnalisation sont fondamentales", explique Amanda Severs de Rockhouse. Dans notre dernière édition, nous avons vu en détail la segmentation et l'automatisation. Il est maintenant temps de nous pencher sur la personnalisation.

Aucun spécialiste du marketing ne veut avoir l'air d'un spambot. La personnalisation, obtenue grâce aux balises de fusion Mailchimp, vous permet de traiter les clients comme des êtres humains, et pas seulement parce que vous connaissez leur nom.

Par exemple, imaginez une fan de concert nommée Sarah. Grâce aux rapports d'activité des abonnés de Mailchimp, Rockhouse Partners sait que Sarah aime assister à des spectacles de punk rock. Ils savent également que Sarah vit à Raleigh, en Caroline du Nord, et qu'elle a acheté des billets pour des spectacles au Pour House Music Hall. Ainsi, lorsque Rancid arrive en ville, Amanda peut personnaliser une campagne qui mentionne non seulement le nom de Sarah, mais également les spectacles auxquels elle a assisté auparavant.

Imaginons que Sarah ouvre cet e-mail, mais n'achète pas de billets. Quelques jours plus tard, Rockhouse peut envoyer un e-mail ciblé à Sarah et à d'autres personnes comme elle qui se sont engagées, mais qui n'ont rien acheté.

"En personnalisant davantage les campagnes d'e-mails de suivi, nous réalisons un bon nombre de ventes supplémentaires", explique Amanda.

En suivant continuellement le comportement des clients, Amanda peut affiner la personnalisation de ses campagnes jusqu'à ce qu'elle trouve le compromis idéal.

Toujours faire des tests

Les tests A/B sont la façon dont Amanda et son équipe transforment de bonnes campagnes en grandes campagnes. Ils permettent à Rockhouse d'utiliser les données des clients pour répondre à des questions tactiques simples mais importantes :

  • Est-ce que plus de gens cliquent sur "Acheter des billets" lorsqu'il est en haut de l'e-mail ou en bas ?
  • Sont-ils plus enclins à cliquer s'il est indiqué "Acheter des billets maintenant" ou "Achetez vos billets aujourd'hui" ?
  • Que se passe-t-il si le modèle est bleu ? Ou rouge ?
  • Quelle est la combinaison parfaite de toutes ces variables (et d'autres) pour maximiser l'engagement ?

Une équipe marketing avisée peut trouver toutes sortes de façons intelligentes d'utiliser les tests A/B. Par exemple, Rockhouse a récemment commencé à ajouter des emojis dans les lignes objet de certaines campagnes par e-mail de ses clients.

"Au début, je pensais que c'était un peu stupide et que personne ne s'en souciait", dit Amanda. "Mais lorsque nous les avons testés, les e-mails avec des émojis dans la ligne objet ont obtenu un taux d'ouverture qui était au moins 20 % plus élevé. Cela montre que pouvoir se démarquer dans une boîte de réception est extrêmement important."

Gardez vos listes à jour

Vous devez garder vos listes de diffusion à jour pour tirer le meilleur parti de vos campagnes. "Mailchimp simplifie la gestion des listes de diffusion afin qu'elles ne deviennent pas obsolètes", explique Amanda.

Rockhouse utilise les rapports Mailchimp pour surveiller la croissance des listes, les taux d'ouverture, les taux de clics et les taux de désabonnement. Lorsqu'un groupe de prospects ne s'est pas engagé depuis un certain temps, Amanda mettra en place une "campagne de reconquête", un e-mail conçu pour stimuler une liste de destinataires inactifs. Si la campagne échoue, il est alors temps de supprimer ces abonnés de la liste.

Lors de la migration d'une liste vers Mailchimp pour de nouveaux clients, Rockhouse utilise la fonctionnalité de validation des données pour déterminer quels abonnés conserver ou abandonner.

"La validation des données applique une note A, B, C, D ou F à chaque abonné", explique Amanda. "Ceux qui ont un A sont en bonne santé. Ceux qui ont un F ne figurent évidemment pas sur votre liste."

Partagez cet article