Passer au contenu principal

Hé ! Des évaluations gratuites sont disponibles pour les plans Standard et Essentiels. Commencez gratuitement dès aujourd'hui.

Assurez la continuité de l'activité grâce à la dégradation progressive

Assurez la continuité des activités avec la dégradation progressive. Explorez comment minimiser les défaillances et les interruptions entre versions de navigateurs.

Dans le monde rapide et interconnecté d'aujourd'hui, les entreprises dépendent largement de la technologie pour assurer le bon fonctionnement et la continuité de leurs activités. Cependant, même les systèmes les plus performants peuvent se heurter à des imprévus susceptibles d'être à l'origine de perturbations et d'avoir un impact potentiel sur vos bénéfices.

Il est alors essentiel de mettre en place un plan qui permet de maintenir les activités de l'entreprise et de continuer à assurer la prestation de services aux clients.

L'un de ces plans est celui de la "dégradation gracieuse," qui permet de prioriser les services et les fonctionnalités essentiels et de réduire l'impact des défaillances des systèmes électroniques.

Les entreprises modernes ont toutes affaire à la technologie et, en fonction de votre secteur d'activité et de votre business model, les technologies sont parfois synonymes de dépenses importantes pour l'ensemble de vos ressources.

C'est pourquoi toute stratégie d'entreprise doit prendre en compte ces ressources, mais rester à la pointe des besoins technologiques peut être coûteux et difficile.

Certaines stratégies peuvent aider dans ce domaine, et l'une d'entre elles est connue sous le nom de dégradation gracieuse. Il s'agit d'une approche différente de la planification et de la gestion des technologies, qui peut vous aider à économiser de l'argent sans pour autant renoncer aux éléments clés qui font la force de votre entreprise.

Qu'est-ce que la dégradation gracieuse ?

Pour simplifier au maximum, la dégradation gracieuse est une stratégie qui permet d'optimiser les performances techniques sur toute une série de systèmes d'exploitation.

Plus précisément, il s'agit de rechercher les domaines dans lesquels vous pouvez permettre une légère baisse des performances afin d'économiser de l'argent sur les concepteurs de sites Web/la conception et l'entretien des sites.

Les sites Web et le développement Web illustrent le mieux cette approche.

Avec la dégradation gracieuse, vous concevez votre site Web de manière à ce qu'il fonctionne très bien avec les navigateurs modernes, et vous autorisez certaines pertes de fonctionnalité pour les utilisateurs qui s'en tiennent à des navigateurs plus anciens avec des fonctions de base.

Dans cet exemple, vous essayez d'augmenter le trafic global du site tout en laissant certains aspects de l'expérience de l'utilisateur se dégrader. Dans l'ensemble, tout le monde devrait bénéficier d'une expérience de base (conformément à l'amélioration progressive), mais l'expérience globale de l'utilisateur n'est pas uniforme d'une version de navigateur à l'autre.

Mais le concept peut s'appliquer au matériel informatique, à un réseau informatique à grande échelle et à presque tout ce qui touche à la technologie.

Quelle est la différence entre la dégradation gracieuse et la défaillance complète ?

Les principales différences se situent au niveau des noms. Lorsque plusieurs composants tombent en panne (et que tout est cassé), on considère qu'il s'agit d'une défaillance complète. Vous ne disposez d'aucune fonctionnalité de base. Avec la dégradation gracieuse, la perte d'un composant limite le système électronique, mais il peut continuer à fonctionner.

Dans ce cas, la philosophie de la dégradation gracieuse est appliquée à la redondance du système. Supposons que vous disposiez d'un groupe de serveurs qui gèrent votre page Web, ses fonctions et ses fonctionnalités modernes.

Le principe est que vous pourriez perdre un serveur dans son intégralité, sans que le site soit mis hors ligne. La vitesse des pages Web peut diminuer, ou les utilisateurs mobiles peuvent avoir une moins bonne expérience, mais l'ensemble du site ne tombe pas en panne. C'est une dégradation gracieuse.

Pourquoi mettre en œuvre une approche de dégradation gracieuse ?

L'idée peut sembler intéressante, mais est-elle vraiment adaptée à votre entreprise ? Qu'avez-vous à gagner de la mise en œuvre d'une dégradation gracieuse ?

Il y a plusieurs façons de procéder (nous y reviendrons plus loin). Les avantages potentiels sont donc nombreux et méritent réflexion.

Éviter les défaillances complètes du système

C'est l'essentiel. Il arrive que des accidents et des événements inattendus se produisent. Même en cas de dégradation prévue, vous voulez que les internautes (ou les clients) puissent accéder à vos ressources. La dégradation gracieuse garantit qu'aucun événement ou incident ne peut mettre hors ligne l'ensemble de vos ressources.

Il est ainsi plus facile de préserver votre productivité en cas de sinistre. Elle garantit également que de nombreux internautes ne seront jamais complètement délaissés. D'une manière générale, il est préférable de subir des pertes partielles plutôt que des pertes totales.

Maintenir la continuité des activités

La dégradation gracieuse est particulièrement utile dans le cadre de la reprise après sinistre. Si une partie de votre système d'exploitation est compromise, peu importe la raison, vous ne serez pas totalement dysfonctionnel. Certains éléments peuvent continuer à fonctionner pendant que vous travaillez à restaurer l'intégralité des fonctionnalités.

Les attaques électroniques, les catastrophes naturelles ou la perte soudaine de partenaires commerciaux sont autant de situations dans lesquelles cela s'avère particulièrement important.

Améliorer l'expérience utilisateur

De toute évidence, vous voulez éviter une interruption générale du fonctionnement des systèmes de l'entreprise. Vos clients comptent sur vous pour obtenir des produits et/ou des services et, en cas de défaillance totale des navigateurs existants, vous ne pouvez pas leur fournir ce dont ils ont besoin.

Dans un système de dégradation gracieuse, une défaillance partielle évite aux clients de se voir privés des services que vous leur proposez, ce qui est favorable à leur expérience générale.

Cela est particulièrement important dans les cas où l'obsolescence est planifiée.

Pour reprendre l'exemple du site Web, si les utilisateurs équipés de navigateurs plus anciens peuvent toujours accéder à votre site avec des fonctionnalités limitées, vous conservez une base de clientèle plus large et l'expérience globale est meilleure. Par ailleurs, les personnes qui utilisent des navigateurs modernes bénéficient d'une conception adaptée..

Amélioration de l'efficacité opérationnelle

La dégradation gracieuse peut vous aider à identifier les domaines qui ont besoin de plus ou moins de puissance technique globale. Vos systèmes stratégiques nécessitent souvent du matériel très puissant.

Parallèlement, vous pouvez identifier les domaines qui fonctionneront sans problème avec des systèmes plus anciens.

Cela vous permet de renforcer l'efficacité de votre conception générale à l'aide du matériel que vous possédez déjà.

Rentable

C'est ici que l'on peut vraiment aborder les notions d'obsolescence planifiée. Les appareils mobiles de votre système actuel finiront par se dégrader et tomber en panne. C'est inévitable.

La dégradation gracieuse en tient compte, et elle vous aide à élaborer un plan pour gérer cette dégradation de manière efficace. Vous pouvez identifier les éléments de dysfonctionnement qui n'ont pas autant d'importance, et vous pouvez réduire au minimum les investissements que vous consacrez à la maintenance de ces composants du système.

Cela vous permet de redistribuer vos ressources pour renforcer la fiabilité de votre équipement de base. À dépense égale, vous bénéficiez d'une longévité accrue. Le rapport coût-efficacité est meilleur.

Comment mettre en œuvre une dégradation gracieuse ?

Si la dégradation gracieuse présente de nombreux avantages pour la plupart des entreprises modernes, la manière d'utiliser ce principe demeure assez complexe. Un guide étape par étape vous aidera à y voir plus clair.

Les étapes ci-dessous sont générales : elles devraient pouvoir vous être utiles quel que soit votre secteur d'activité. Voyez-les plutôt comme un guide stratégique qui vous aidera à élaborer un plan spécifique de dégradation gracieuse pour votre propre entreprise.

Identifiez les processus commerciaux stratégiques

C'est la première étape. Identifiez les éléments du système qui peuvent perturber l'ensemble des processus. Disposez-vous d'un serveur unique contenant toutes vos données financières ? L'entreprise peut-elle fonctionner si le serveur tombe en panne ? Vous venez peut-être de repérer où il est nécessaire de mettre en place un système redondant.

L'objectif de la dégradation gracieuse est de renforcer les éléments stratégiques tout en laissant les autres domaines se dégrader. Vous devez identifier les points stratégiques pour que ce concept fonctionne.

Déterminez le niveau de dégradation acceptable

Une fois que vous avez consolidé les différents composants, vous pouvez vous concentrer sur la partie "dégradation" de ce principe. C'est à ce stade que vous évaluez avec précision le niveau de dégradation acceptable. Combien d'éléments spécifiques de votre système peuvent tomber en panne avant que votre entreprise n'atteigne un niveau de performance inacceptable ?

Il est difficile de répondre à cette question, mais vous devrez établir les points où la dégradation est acceptable, et vous devrez fixer des limites à la dégradation que vous souhaitez autoriser.

Créer un plan de dégradation progressive

À partir de là, vous pouvez créer un plan d'action. C'est là que vous affectez réellement vos ressources. Vous investissez de l'argent pour consolider les éléments stratégiques. Et vous publiez des directives (probablement uniquement en interne) régissant la dégradation planifiée.

Vous n'allez pas remplacer l'imprimante partagée tant qu'elle ne perturbe pas trop le fonctionnement de l'entreprise. Vous définissez également le seuil à partir duquel cette perturbation est trop importante.

Rédigez votre plan et suivez-le. Cette étape constitue l'essentiel de la mise en œuvre de la dégradation gracieuse

Testez et contrôlez la mise en œuvre

Mais le processus de planification ne suffit pas. Pour vous assurer que vous suivez le plan sur le long terme, vous devez tester et contrôler votre système.

Gardez un œil sur les systèmes dont la dégradation est prévue. L'objectif est de détecter les défaillances inacceptables avant qu'elles ne se produisent. Cela vous permettra de garder une longueur d'avance sur votre cycle de dégradation. Vous en tirerez profit, et éviterez une dégradation excessive qui nuirait à vos résultats.

Stratégies de dégradation gracieuse

À ce stade, vous avez lu des articles sur la dégradation gracieuse, sur ce qu'elle peut vous apporter et sur la manière de la planifier et de la mettre en œuvre. Nous allons maintenant aborder quelques stratégies générales. Il s'agit de réflexions générales sur la dégradation gracieuse, qui vous aideront à identifier des points de convergence utiles pour votre propre planification.

Équilibrage de la charge et mise en forme du trafic

Cette stratégie se concentre sur les ressources de communication. Prenons l'exemple de votre page Web. Les clients consultent votre page Web, vous voulez donc qu'elle apparaisse dans les moteurs de recherche et qu'elle soit accessible.

Si vos pages Web ou l'infrastructure de votre site Web se dégradent, quel sera l'impact sur le chargement et la performance du trafic ? Quelle quantité de trafic êtes-vous prêt à perdre au profit de votre plan de dégradation ? Ces mesures sont-elles différentes pour les versions du site destinées aux navigateurs mobiles ou aux appareils de bureau ?

Cette stratégie s'appuie sur les chiffres du trafic comme indicateur de référence pour la planification de la dégradation.

Réseaux de mise en cache et de distribution de contenu

Les stratégies de mise en cache et de distribution de contenu sont similaires à l'équilibrage de la charge et à la mise en forme du trafic, mais les paramètres clés tournent autour de la gestion des données, plutôt que des interactions avec les utilisateurs.

Quel est le volume de données qui circule dans le réseau ? Quel degré de dégradation est acceptable ?

Les principes ne changent pas, seules les mesures clés sont modifiées.

Priorité aux services essentiels

Cette stratégie est axée sur les points de défaillance. L'objectif est de veiller à ce que chaque service jugé essentiel soit fonctionnel et performant. Les différents scénarios de dégradation prévoient tous que les services essentiels continuent de fonctionner.

Dans ce cas, la planification ne s'appuie pas sur des mesures numériques. La priorité absolue est accordée aux services essentiels identifiés.

Systèmes de redondance et de basculement

Cet aspect de la dégradation gracieuse se concentre sur la gestion des sinistres et la reprise des activités. Vous créez une redondance (qui dépendra de l'identification des systèmes essentiels). En d'autres termes, vous déterminez quels sont les systèmes qui nécessitent des sauvegardes performantes et quels sont ceux qui peuvent être complètement défaillants sans excéder vos limites de dégradation.

Avec ce plan, la majorité de vos ressources sont consacrées aux redondances stratégiques avant tout.

Maintenir la continuité des activités en cas d'événements imprévus

Il existe de nombreuses façons d'envisager la dégradation gracieuse. En y réfléchissant bien, vous découvrirez probablement qu'il existe une version de la stratégie qui fonctionne pour votre entreprise.

Les entreprises doivent veiller à la continuité et au maintien de leurs activités en cas de défaillance de leur système d'exploitation en implémentant un système de dégradation gracieuse.

En donnant la priorité aux fonctionnalités et systèmes d'exploitation essentiels et en réduisant l'impact des défaillances, les entreprises peuvent limiter les interruptions et continuer à proposer leurs services à la clientèle.

Si les navigateurs et les appareils mobiles modernes offrent de meilleures performances et une plus grande fiabilité, il est important de veiller à ce que les systèmes et les services soient accessibles et fonctionnels sur toute une série de plateformes et d'appareils mobiles, y compris les navigateurs plus anciens.

En suivant les bonnes pratiques et en utilisant les outils appropriés, les entreprises peuvent s'assurer que leurs services restent fiables et accessibles, même dans des situations difficiles, et qu'ils continuent à répondre aux besoins de leurs clients.

Quand vient le moment de détailler et de mettre en œuvre le plan, il est important de disposer d'outils et de ressources utiles. Mailchimp est la solution qu'il vous faut.

Partagez cet article